Les enfoirés

Forum ouvert a tous public avec accés au tchat

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
» Fond d'écran dragon
Lun 2 Juil - 12:00 par chacha

» photo de belle femmes
Sam 16 Juin - 7:31 par Admin

» CHARTE POUR LES USAGERS DE TCHAT LES ENFOIRES A LIRE OBLIGATOIREMENT AVANT D'ENTRER MERCI
Sam 16 Juin - 7:07 par Admin

» tatouages motos voitures
Ven 27 Avr - 13:05 par chacha

» toute la déco extérieur intérieure
Ven 27 Avr - 12:56 par chacha

» Tv...Hi.Fi...Vidéo
Ven 27 Avr - 12:55 par chacha

» électroménager
Ven 27 Avr - 12:53 par chacha

» jardinages
Ven 27 Avr - 12:52 par chacha

» imformatique
Ven 27 Avr - 12:51 par chacha

Septembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Péosies Arthur Rimbaud

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Péosies Arthur Rimbaud le Jeu 19 Avr - 7:26

Invité


Invité
Oraison du soir


Je vis assis, tel qu'un ange aux mains d'un barbier,
Empoignant une chope à fortes cannelures,
L'hypogastre et le col cambrés, une Gambier
Aux dents, sous l'air gonflé d'impalpables voilures.

Tels que les excréments chauds d'un vieux colombier,
Mille Rêves en moi font de douces brûlures:
Puis par instants mon coeur triste est comme un aubier
Qu'ensanglante l'or jeune et sobre des coulures.

Puis, quand j'ai ravalé mes rêves avec soin,
Je me tourne, ayant bu trente ou quarante chopes,
Et me recueille, pour relâcher l'âcre besoin:

Doux comme le Seigneur du cèdre et des hysopes,
Je pisse vers les cieux bruns, très haut et très loin,
Avec l'assentiment des grands héliotropes.

2 Péosies Arthur Rimbaud le Jeu 19 Avr - 7:28

Invité


Invité
Première soirée




Elle était fort désabillée

Et de grands arbres indiscrets

Aux vitres jetaient leurs feuillée

Malinement, tout près, tout près.


Assise sur ma grande chaise,

Mi-nue, elle joignait les mains.

Sur le plancher frissonnait d'aise

Sur ses petits pieds si fins, si fins.


- Je regardai, couleur de cire,

Un petit rayon buisonnier

Papillonner dans son sourire

Et sur son sein, - mouche au rosier.


- Je baisai ses fines chevilles.

Elle eut un doux rire brutal

Qui s'égrenait en claires trilles,

Un joli rire de cristal.


Les petits pieds sous la chemise

Se sauvèrent: "Veux-tu finir!"

La première audace permise,

Le rire feignait de punir!


- Pauvrets palpitants sous ma lèvre,

Je baisai doucement ses yeux:

- Elle jeta sa tête mièvre

En arrière: "Oh! c'est encor mieux!...


Monsieur, j'ai deux mots à te dire..."

- Je lui jetai le reste au sein

Dans un baiser, qui la fit rire

D'un bon rire qui voulait bien...


- Elle était fort désabillée

Et de grands arbres indiscrets

Aux vitres jetaient leur feuillée

Malinement, tout près, tout près.


Arthur Rimbaud
]

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum